Mon approche
de la nutrition

Bien manger, c'est autant dans l'assiette que dans le sourire

Bien manger, c’est quelque chose qui n’est pas universel mais propre à chacun. Il y a des grands principes, mais pas de modèle absolu.
 
C’est quelque chose qui intègre autant ce que l’on ingère et donc une dimension très « physique », que notre mental avec une partie très « psychologique ».
 
Et ça, j’ai une valise pleine d’études qui le démontrent.

Le point de rencontre
entre l'idéal nutritionnel
et le plaisir

Notre job à tous, c’est de trouver le point de rencontre entre l’idéal nutritionnel et le plaisir. Ces deux cercles s’entrecoupent et c’est dans cette zone que se situe le « bien-manger ».

Si nous n’évoluons que dans le cercle de l’idéal nutritionnel et loin du plaisir, la frustration viendra nuire à notre alimentation par des écarts conséquents ou un ralentissement du métabolisme.

A l’inverse, si nous oublions notre bon sens et les grands principes de la nutrition pour n’écouter que notre palais, notre santé ne tiendra pas très longtemps.

Comment y parvenir ? C’est très simple !

Tu souhaites perfectionner ton alimentation ? Deux choix s’offrent à nous.

Où je pointe du doigt tout ce qui ne va pas dans ton assiette, on le retire et on se retrouve avec un vide à remplir. Dans l’idée, on a « supprimé quelque chose »…

Où on se penche plutôt sur tes bonnes habitudes et on cherche à les renforcer. On consolide tes bons réflexes et on leur fait prendre tellement d’ampleur qu’il y a nettement moins de place pour les points faibles de ton assiette.

Un exemple pour bien comprendre

Tu consommes des pâtes très (très) souvent et tu souhaites perdre du poids. Si je te dis clairement que ta consommation de pâtes pose problème et qu’il faut la faire sauter, sachant que tu adores ça, on est assez brusque et d’ores et déjà dans la frustration.

 
Si en revanche, tu me dis que tu as essayé le quinoa dernièrement et que tu adores ça, je peux aussi te suggérer plusieurs façon de le préparer, et des aliments relativement semblables pour élargir ton panel alimentaire. Millet, sarrasin, lentilles corail, tu fais l’essai, tu retiens ce que tu aimes, tu explores les différentes façons de préparer ces excellents aliments qui au final, prennent de plus en plus de place dans ta semaine et poussent naturellement, sans que tu t’en rendes compte, les pâtes vers une consommation plus en accord avec ton objectif.
 
Dans un cas tu restreins, et crois-moi ce que tu vas goûter pour remplacer tes pâtes adorées que je t’ai dit de ne plus consommer, tu ne vas pas être très objectif et les goûter à regret.
 
Dans l’autre, tu t’éclates avec de nouvelles saveurs, l’objectif n’est porté que sur la découverte, on ne touche pas à tes pâtes et pourtant, on les voit rapidement diminuer en fréquence dans ta semaine. Avec à aucun moment l’impression de t’en passer pour telle ou telle raison.
 
On respecte les grands principes de la nutrition tout en mettant l’accent sur la recherche de plaisir. Tu y trouves ton compte et on fait d’une pierre deux coups en diminuant la charge glycémique de tes repas et en élargissant ton panel d’aliments pour un plein de nutriments optimal !