Coaching Fruité

Le meilleur coupe-faim est naturel !

Alors, voilà le plan :

Et s’il ne fallait pas chercher très loin pour trouver UN COUPE-FAIM SUPER EFFICACE ? Et s’il s’agissait même de quelque chose que nous trouvions très (très) facilement, à la portée de tous ? Et si, pour combler le tout, nous étions sûrs et certains qu’il n’y avait aucun effet néfaste sur la santé ? Et qu’ils s’agissait même de quelque chose que nous devrions consommer davantage POUR ÊTRE EN BONNE SANTÉ ?

Avec ce que nous allons voir dans cet article, tu vas te demander pourquoi des laboratoires vont s’embêter à inventer des pilules coupe-faim alors qu’il en existe déjà un à l’état naturel et dont l’efficacité est clairement impossible à battre.

Une petite idée ? J’en parle très souvent sur les réseaux… c’est ? … les lipides !

Pourquoi les lipides ont un effet coupe-faim ?

Pour comprendre cet effet, il faut étudier ce qu’il se passe lorsque nous mangeons un aliment riche en lipides.

Et avant de nous lancer, prenons quelques secondes pour faire un petit rappel : le but de la digestion, c’est de ramener la nourriture ingérée à des molécules suffisamment petites pour êtres absorbées par l’organisme au niveau de l’intestin.

Ce petit rappel fait, continuons.

Lorsque nous consommons un aliment riche en lipides, un avocat par exemple, sa digestion débute dans la bouche avec une phase très « mécanique » (broyage), et se poursuit dans l’estomac (où le travail devient alors davantage chimique).

Et c’est en sortie d’estomac que les choses deviennent intéressantes !

Le sphincter du pylore, à la jonction estomac – intestin, va s’ouvrir, laisser passer les lipides et provoquer ce qu’on appelle « le réflexe pylorique ».

L’intestin ne sait pas gérer les graisses en grandes quantités. Lorsqu’il va détecter des lipides en provenance de l’estomac, celui-ci va déclencher notre réflexe et refermer illico le sphincter pour stopper toute arrivée de lipides supplémentaires. Plutôt bien pensé, non ?

motivation

L’intestin va donc être en mesure de gérer le peu ayant réussi à passer, assurer une digestion optimale puis, à nouveau libre de tout travail, rouvrir le sphincter, laisser passer des lipides, refermer le sphincter, gérer le peu ayant réussi à passer, etc.

L’arrivée des lipides se fait donc extrêmement séquencée, ce qui a pour effet de laisser le bol alimentaire bien plus longtemps dans l’estomac, et va donc PROLONGER L’EFFET DE SATIÉTÉ !

Une particularité du corps humain sur laquelle nous pouvons jouer pour éviter les fringales et faire le plein d’énergie !

Si on ajoute un peu de logique et que l’on fait bien la distinction entre les bonnes et les mauvaises graisses (nous sommes d’accord, le gras au bout des doigts lorsque l’on mange des frites n’a rien à voir avec le gras de l’avocat), on obtient une astuce coupe-faim et santé en or !

En pratique, qu’est-ce que ça donne ?

Déjà, ça nous donne une liste d’aliments que l’on peut mettre plus en avant.

  • Noix, amandes, cajous, noisettes
  • Beurre de cacahuète
  • Avocat
  • Chocolat noir (+85%)
  • Graines de chia, de chanvre, de lin, tournesol, courge, etc.
  • Oeufs
  • Huile de coco, d’olives et globalement, les huiles végétales crues
  • Noix de coco

Et plus concrètement, comment cela peut s’articuler dans ta journée ?

Et bien déjà, c’est le cœur d’un petit-déjeuner qui tient au corps. Je te donne toutes les infos sur la question dans mon guide sur le petit-dej, bientôt disponible sur le site.

Et ensuite, j’ai une petite astuces super pratique pour toi. J’appelle ça la « boite à grignote ».

Boite Coupe-faim

L’idée ? Tu te fais un petit tupperware coupe-faim avec une base d’oléagineux (noix, amandes, cajous, etc.), et tu peux y ajouter par exemple :

  • Du chocolat noir (+85%), en cassant par exemple quelques carrés en petits morceaux
  • Des cranberries ou des raisins secs bruns
  • Des baies de gojis
  • Des graines de courge
  • Des graines de tournesol

Cette boite, tu peux l’emmener avec toi pour contrer les petites faims : c’est une excellente option snack pour 10h ou 16h si tu as l’habitude de prendre un goûter.

Mais mon utilisation favorite, c’est l’avant-repas. Entre une heure et 30 minutes avant de passer à table.

Pas mal de mes coaché(e)s ont réussi à régler leur problème de grosse faim avec ce système. Ils me disaient qu’ils arrivaient souvent à table à midi ou à 20h avec une faim de loup et qu’ils n’arrivaient pas à s’arrêter de manger.

En piochant un peu dans leur boite à 11h ou à 19h, ils arrivaient à table déjà en digestion et de ce fait, leur faim était beaucoup plus modérée.

C’est un conseil que tu n’entendras pas partout mais qui, comme tu pourras le constater si tu l’essaies, marche très bien et tire un maximum de cet avantage génial de la digestion saccadées des lipides.

Comme d’habitude avec le corps humain, la meilleure façon de faire, c’est de comprendre nos fonctionnements et d’adapter nos astuces en fonction. Comme tu l’as vu, si on ne passe ne serait-ce que quelques minutes sur la façon dont l’organisme gère les lipides, et quand on sait tout ce que les bonnes graisses ont à nous apporter, on découvre de formidables réflexes à mettre en place.

Je t’en donne d’autres dans mon programme « Perdre du poids, oui, mais sainement et simplement ».

Et pour faire le plein d’astuces, tu peux également t’inscrire sur la liste d’attente pour la prochaine session de coaching en ligne sur Coaching Fruité.

Notes Coupe-faim

D’autres avantage à consommer des lipides

Il y a d’autres avantages à consommer des lipides, du moins plus qu’on ne le fait déjà (et mieux, car bien évidemment toutes les sources de lipides ne se valent pas).

  • Baisser l’index glycémique des aliments riches en glucides
  • Booster l’absorption des vitamines

Pour connaitre les autres effets très positifs sur la santé des lipides, j’ai écrit un article qui regroupe les grands intérêts que tu as à revoir ta consommation de lipides à la hausse : « 3 raisons de se jeter sur les lipides« .